Fiche profil

Les débouchés

Taux de réussite

Pour vous aider dans vos choix, consultez les réponses à vos questions :

  • Je ne comprends pas la différence entre ce DUT et le DUT Informatique, pouvez-vous m'expliquer ?
Le DUT Informatique aborde l'informatique essentiellement dans l'objectif de développer des logiciels exploités au sein d'une société. Le DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle aborde l'informatique mais dans le but  de commander ou de piloter des appareils. Il s'agit de les programmer pour les faire communiquer, d'implanter un programme sur une carte électronique ou sur un composant dit programmable. Le logiciel qui est écrit dans un langage de haut niveau (VHDL,C ou Java) permet à cet appareil d'interagir avec son environnement physique.
 
  • En terminale, j'aimais bien travailler sur les automates programmables dans les systèmes automatisés. Est-ce qu'on les étudie en DUT GEII ?
Cet enseignement est dispensé en 1ère année. Il est forcement lié à des langages de programmation mais aussi à l'algorithmie dispensée dans le cadre d'un cours sur le langage C. Cela nécessite une connaissance approfondie de la technologie exploitée : variateur de vitesse, capteurs, vérins, etc. L'ensemble des matières dispensées en GEII forme un groupe cohérent pour appréhender le monde de l'industrie. Les automates en sont une partie.
 
  • Il y a des mathématiques en GEII. Quel est le niveau demandé ?
Les mathématiques sont la base de nombreux enseignements. Cette matière est donc présente tout au long du cursus. La modélisation, la simulation ou la conception font appel au raisonnement et à différents outils demandant une certaine abstraction.
 
  • Parle-t-on des énergies renouvelables dans votre formation ?
Evidemment. La production d'énergie sous une forme électrique est un des piliers de la formation au même titre que sa distribution et sa conversion. Les domaines de l'éolien, du photovoltaïque sont abordés dans un module d'enseignement spécifique en deuxième année.
 
  • Les méthodes d'encadrement dans votre formation garantissent-elles l'obtention du diplôme ?
En principe l'ensemble des dispositifs mis en place doit garantir la réussite. Le taux d'échec est faible en DUT GEII mais existe réellement. En dehors des facteurs personnels et familiaux - le passage du lycée à une vie plus autonome est une étape parfois délicate et ce, quelle que soit la nature de la formation suivie - le manque de motivation ou un niveau insuffisant sont les principales raisons de l'échec.
 
  • Dois-je faire une licence professionnelle après mon DUT GEII ?
La Licence professionnelle permet de se spécialiser et d'intégrer immédiatement le monde du travail. Si son projet personnel est d'aller vers des fonctions d'encadrement plus poussées, alors il convient d'envisager un autre type de poursuite d'études : une licence et un master ou une école d'ingénieur ou une école de commerce pour lesquelles le DUT est un bon tremplin.
Il existe de nombreuses licences professionnelles accessibles après le DUT GEII dont 2 à Nantes. Elles vous permettent de vous spécialiser, d'augmenter votre qualification professionnelle et d'améliorer votre rémunération.
 
  • Je souhaiterais suivre un DUT GEII tout en découvrant le milieu de l'entreprise. Est-ce possible ?
Il est possible d'obtenir le DUT GEII par la voie de l'apprentissage et/ou de l'alternance. Ce mode pédagogique vous permet avec un statut d'apprenti ou de salarié d'être en alternance à l'IUT en formation et dans votre entreprise ou société pour y acquérir toutes les compétences professionnelles nécessaires.
 
  • J'hésite entre un DUT et un BTS ?
Les DUT et les BTS ne sont pas des diplômes concurrentiels. Le DUT propose une formation scientifique et humaine un peu plus large et permet sans doute des poursuites d'études plus nombreuses. Le BTS offre des compétences plus spécialisées permettant d'être opérationnel plus rapidement pour le monde du travail. Les titulaires de ces diplômes postulent à égalité de chances dans les poursuites d'études de type Licence Professionnelle.
 
  • Je suis intéressé par une insertion dans le monde professionnel assez rapide. Le DUT permet-il cela ?
Un objectif officiel du DUT, puisqu'inscrit dans son programme pédagogique, est toujours l'insertion professionnel au niveau Bac+2. Cette insertion concerne aujourd'hui, par choix, 15 à 20% de nos étudiants. Le taux d'insertion moyen de ces étudiants qui choisissent d'intégrer rapidement et façon stable le monde du travail est de 88% au bout de 3 mois.
 
  • Je souhaite devenir ingénieur dans une entreprise mais je ne suis pas sur de mes capacités. Le DUT me permet-il d'envisager ce projet ?
Tout à fait. Le passage par l'obtention du DUT peut vous rassurer dans votre démarche en prenant conscience de vos capacités. En outre, il vous permettra, sous réserve de bons résultats, d'intégrer après une école d'ingénieur ou une filière master pour la recherche et de réussir.
 
  • J'hésite en 2 spécialités de DUT GEII et GTE. Est-il possible de se réorienter en cours de formation ?
La semestrialisation facilite cette réorientation. Bien sur elle n'est pas de droit et peu ne pas être raisonnable dans le cas de filières très éloignées. Entre le GEII et les GTE, certains enseignements sont proches et communs. Cette possibilité de réorientation n'est pas aberrante.
 
  • Le DUT est un diplôme à bac+2 dans le système LMD, ce diplôme est-il encore intéressant ?
Bien sur. L'obtention d'un DUT vous permet d'acquérir un diplôme et une qualification reconnu par le monde du travail depuis près de 40 ans. L'insertion professionnelle au niveau bac+2 pour les titulaires d'un DUT est toujours d'actualité.
 
  • L'admission en DUT GEII est-elle de droit ?
Comme dans toutes les autres filières DUT, l'admission dans les IUT est soumise à l'acceptation par un jury du dossier de candidature. Ce dossier contient généralement des éléments de notation de la classe de terminale, les appréciations des enseignants de cette classe mais également une lettre de motivation qui permet à chaque candidat d'expliquer son projet, sa motivation et ses choix pour cette filière.
 
  • Existe-t-il une série de baccalauréat spécifique pour intégrer un DUT ?
Les IUT de l'Université de Nantes offre 16 spécialités de DUT. Chaque spécialité a donc des profils de lycéens recrutés qui ne sont pas les mêmes et il faut donc pour avoir la réponse à cette question consulter les fiches de formation spécifiques aux filières.
Pour le DUT GEII, ce sont plutôt les séries S, STI Génie Electrotechnique et Electronique qui correspondent le mieux à notre programme d'enseignement.
 
  • Les DUT sont-ils réservés aux élèves moyens ?
Les IUT sont des filières sélectives, c'est-à-dire que l'on y rentre après acceptation de son dossier par un jury d'admission. Ce caractère sélectif a pour objectif de recruter des étudiants dont le profil scolaire laisse à penser qu'ils peuvent réussir leur parcours en DUT. Il y a donc un niveau minimal requis qui explique que l'échec soit limité dans cette filière. Le niveau des derniers étudiants classés dans la liste des admis dépend du nombre de places disponibles dans la formation et de l'attractivité de la formation c'est-à-dire du nombre de candidats. Attention le manque d'attractivité d'une formation n'est pas synonyme de formation peu porteuse au niveau de l'emploi ! Il existe souvent un fort décalage entre l'image de secteurs professionnels perçue par les élèves et la réalité du marché de l'emploi. Parmi les candidats, de très bons élèves choisissent d'intégrer lIUT, et ce pour des raisons variées. Celles-ci peuvent être financières, le DUT permet de s'insérer rapidement sur le marché du travail (les statistiques nationales montrent que 80% des diplômés de DUT souhaitant s'insérer dans le monde du travail décrochent un contrat en moins de 3 mois). Les autres raisons qui motivent en particulier les lycéens de bon ou très bon niveau à entrer en IUT sont la possibilité d'intégrer une école d'ingénieur ou de commerce. En effet, dans ces écoles un quota de places est réservé aux meilleurs étudiants de DUT.
 
  • Comment est évalué mon dossier de candidature ?
Pour évaluer votre dossier de candidature, nous nous basons sur 3 critères principaux :
- les notes obtenues dans les différentes disciplines tout en observant le positionnement du lycéen dans sa classe et son évolution en cours d'année,
- les avis des professeurs
- le degré de motivation de votre projet que vous devez exposer dans votre lettre de motivation.