Fiche profil

Les débouchés

Taux de réussite

Pour vous aider dans vos choix, consultez les réponses à vos questions :

Contenu de la formation, secteur d'activité, métiers

  • Qu'est-ce que le SGM (Science et Génie des Matériaux) ?
La Science des matériaux est l'étude de la structure à l'échelle atomique et les propriétés des matériaux. Le Génie des matériaux est l'utilisation des matériaux pour des applications concrètes : Conception et fabrication d'objets.
 
  • Quels matériaux étudie-t-on en SGM ?
Nous étudions l'ensemble des familles de matériaux industriels : Métaux, Plastiques, Composites, Verres - Céramiques.  La formation s'adapte aux nouvelles contraintes écologiques et économiques en développant l'étude des agromatériaux.
 
  • Quels sont les domaines qui embauchent des SGM ?
La formation SGM prépare aux métiers du laboratoire, du bureau d'études et de la production. Les diplômés SGM peuvent trouver un emploi dans les secteurs suivants : transports (Automobile, Ferroviaire, aéronautique, construction navale), emballage, de la plasturgie, métallurgie, industrie des textiles techniques, industrie de la céramique (verre, céramique techniques), industrie des traitements de surface, industrie des produits de loisir (nautisme...).
 
  • Quelles sont les matières de terminales que l'on retrouve le plus en SGM ?
Les matières scientifiques telles que les mathématiques, la physique, la chimie et la technologie mais également l'Anglais.

Je cherche une formation me permettant de travailler dans le développement durable, est-ce le cas de SGM ?
Le choix et l'utilisation de matériaux à faible impact sur l'environnement sont devenus une préoccupation des entreprises. SGM permet d'acquérir de nouveaux outils permettant de s'intégrer dans la démarche du développement durable.

Être accepté en SGM

  • Comment intégrer SGM ?
En majorité les étudiant(e)s qui intègrent la formation sont titulaires d'un BAC S ou ST2D. La sélection n'est pas uniquement basée sur le niveau du dossier scolaire, elle prend en compte la motivation de l'étudiant(e) (lettre de motivation, participation aux portes ouvertes, contacts lors des salons...) et les appréciations des enseignants.
 
  • Quelles sont les qualités requises pour suivre SGM ?
Bien sûr, il faut avoir un intérêt fort pour les sciences et la technologie, et ne pas faire d'impasse sur certaines matières. Avoir conscience que pour réussir en IUT il faut fournir un travail personnel quotidien car l'évaluation fonctionne sur le mode du contrôle continu.

Vivre en SGM

  • Activités pratiques ?
En SGM, 50 % des activités pédagogiques portent sur la formation théorique en cours et travaux dirigés (exercices d'applications), 40 % de travaux pratiques (salles informatique, laboratoire et atelier de production). Les 10 % restant sont liés aux projets.
 
  • J'ai entendu parler de projets. En quoi cela consiste ?
Le projet est un travail en groupe de deux à six étudiants, dans la durée où on doit appliquer ses connaissances pour traiter un problème concret (proche d'une problématique professionnelle). Il y a un projet par semestre en SGM : un en semestre 2 orienté vers les métiers du laboratoire (identification, caractérisation, compréhension des matériaux), un en semestre 3 orienté vers les métiers de la conception et en fin en semestre 4 un projet menant  à la fabrication d'un produit (ex : Cadre de VTT, Lame d'escrime en composite injecté, objets sportifs et ludiques, outillages ...)
 
  • Quelles sont les conditions de travail ?
Vous aurez la chance de travailler dans un environnement agréable et performant sur le site de La Fleuriaye, à Carquefou. La taille d'une promotion SGM est d'environ 80 étudiant(e)s répartie en trois groupes pour les travaux dirigés soit six groupes pour les travaux pratiques. La promotion est regroupée seulement pendant les cours magistraux en amphithéâtre. Les petits groupes permettent une meilleure dynamique de travail et facilitent l'apprentissage.

L'IUT est pourvu de nombreuses salles informatiques permettant un accès permanent aux réseaux et logiciels professionnels (CATIA, MOLDFLOW, ANSYS, CES...). L'IUT est sous couverture Wifi ce qui permet de travailler de façon nomade avec son ordinateur personnel. Vous avez également accès à des outils très performants dans votre Espace Numérique de Travail (ENT). Sur le site de Carquefou un Restaurant Universitaire (RU) est intégré dans les locaux. Enfin vous disposez sur place d'un Centre de Documentation et d'Information (CDI).
 
  • Est-il facile de trouver un stage ?
Tout au long de la formation, vous êtes préparés et suivi dans la recherche et le choix de votre stage (rédaction du CV, lettre de motivation, liste d'entreprises déjà en contact avec la formation). Pendant les cours de communication, vous apprenez à rédiger votre CV, une lettre de motivation, passer des entretiens. En général les missions proposées dans le cadre des stages SGM sont de très bonnes qualités et tout le monde trouve un stage.

Réussir ses études

  • Y a-t-il beaucoup de travail en SGM ?
Il y a en moyenne 35 heures de cours par semaine (20% de cours en amphi, 30% de TD et 40% de TP, 10 % en projet). Le  travail personnel est d'environ une à deux heures chaque jour. L'évaluation est en contrôle continu. C'est un rythme à prendre.
 
  • Ai-je beaucoup de chances de réussir en SGM en venant d'un Bac ST2D ?
Les bacs ST2D ont les moyens de réussir en SGM et il n'est pas rare de les retrouver dans le premier quart de la promo. Des modules d'adaptation, en début de première année, permettent de lisser les différences d'origines. Néanmoins les bacs ST2D ont plus de mal à prendre le rythme de travail et commencent souvent avec plus de difficultés.
 
  • Quelles sont les causes de non réussite ?
En principe l'ensemble des dispositifs mis en place doit garantir la réussite. Le taux d'échec est faible en DUT SGM (10 à 15 %). En dehors des facteurs personnels et familiaux - le passage du lycée à une vie plus autonome est parfois délicat quelle que soit la nature de la formation suivie. L'erreur d'orientation, le manque de motivation et un travail insuffisant sont les principales raisons de l'échec.

Poursuite d'études

  • Est-ce que je peux continuer mes études après un DUT SGM ?
Aujourd'hui plus de 95% des diplômés poursuivent leurs études en licence professionnelle (30 %), Licence + Master (10 %) ou en Ecole d'Ingénieurs (60%).
 
  • Quelle licence professionnelle après mon DUT SGM ?
Les Licences professionnelles (LP) permettent une spécialisation dans le domaine ou une ouverture vers de nouvelles compétences dans le but d'intégrer le monde du travail. La plupart de ces licences fonctionne sur le mode de l'alternance facilitant l'insertion professionnelle. Cinq LP sont proposées par l'IUT de Nantes : IMOC (Les composites), CTE (Les élastomères et caoutchoucs), D2M (Le Design industriel), I2P (Conception mécanique et production mécanique) et LOGIQUAL (Qualité et Logistique).
 
  • Quel classement dois-je avoir pour pouvoir poursuivre en école d'ingénieur ?
Les niveaux requis sont différents suivant le type de réseau d'écoles envisagé. Rappel 50 % des diplômés SGM intègrent une formation d'ingénieur. Les poursuites d'études longues concernent principalement les écoles d'ingénieur du réseau INSA, les Universités de Technologie (UTC, UTT, UTBM), les écoles du réseau Polytech, mais aussi les écoles par apprentissage (ITII), réseau petites Mines. Un étudiant(e) peut aussi poursuivre ses études à l'étranger dans le cadre du DUETI (1 année).