logo lycées

Se renseigner tôt et précisément sur l'offre de formation est un bon point de départ pour des études supérieures réussies !

L'université de Nantes vous donne tous les renseignements nécessaires pour clarifier vos idées sur la L1  Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives. Bonne réflexion à partir de ces informations !

Consultez les réponses à vos questions :

  • Y a-t-il une série de baccalauréat conseillée ?

Les études en STAPS sont des études pluridisciplinaires, dans les domaines de la pratique et de la technologie des activités physiques et sportives, des sciences humaines, des sciences sociales et des sciences de la vie. Les lycéens issus de baccalauréats généraux sont donc les mieux armés pour réussir dans les études en STAPS.

Sur l'ensemble des 7 dernières années depuis 2007/08, 58 % des bacheliers de série S, 46 % des bacheliers ES ont validé leur 1ère année d'études. Seulement 21 % des bacheliers de la série L et 24 % des bacheliers des séries technologiques ont obtenu leur 1ère année, avec pour ces derniers, beaucoup de disparités d'une année sur l'autre. Seulement 17% des bacheliers professionnels ont obtenu leur 1ère année : il s'agit de très rares cas. A titre d'exemple, 2 étudiants sur 18 inscrits ont été admis, après redoublement, en 2013 - 2014, mais 0% de 2011 à 2014.

  • Faut-il être bon en sport pour réussir des études en STAPS ?

Un intérêt pour les différentes activités physiques et sportives est requis. De bons résultats en EPS au cours de votre scolarité au lycée laissent entrevoir une forme de polyvalence dans les activités physiques importante pour les études en STAPS.

Une pratique régulière des activités physiques et sportives est nécessaire pour parvenir à suivre en première année les enseignements de pratique sportive. En effet, vous devez être à même d'assumer un volume de pratique sportive d'environ 8-10 heures hebdomadaires dans le cadre des études de STAPS.

  • Je suis bon en sport, est-ce suffisant pour réussir des études en STAPS ?

Non. La formation est équilibrée entre les activités sportives et les enseignements théoriques (sciences humaines et sociales et sciences de la vie). Par exemple, en L1 et L2, le volume horaire (environ 24h hebdomadaires en moyenne) se répartit en un tiers de pratique et théorie des activités sportives, un tiers d'enseignements scientifiques, et un tiers de cours à caractère méthodologique. Aimer tout autant l'effort intellectuel que physique, ainsi que le contact avec les autres constitue un atout important. Être régulier dans son travail et être curieux vis-à-vis des sciences du vivant, des sciences humaines et sociales, savoir gérer son temps et sa santé favorisent la réussite.

  • Y a-t-il d'autres débouchés que Professeur d'Éducation Physique et Sportive ?

Oui. Outre les métiers de l'enseignement (Professeur d'Éducation Physique et Sportive et Professeur des Écoles), la filière STAPS conduit principalement vers les domaines d'activités suivants : les métiers liés à l'éducation par le sport (éducateur territorial des activités physiques et sportives, animateur sportif dans les domaines de la santé et de l'insertion), les métiers du management du sport (agent de développement, chargé de marketing - communication, vendeur d'articles de sport, gestionnaire d'une structure publique ou privée, organisateur d'événements sportif), les métiers de l'entraînement (entraîneur, préparateur physique, préparateur mental), les métiers liés à la recherche (enseignant-chercheur, chef de projet en entreprise).

  • Le concours pour devenir Professeur d'Éducation Physique et Sportive est-il difficile ?

Ce concours est difficile, mais pas plus que les autres concours pour devenir enseignant du secondaire. Par ailleurs, la formation nantaise est tous les ans parmi les mieux placées en France en terme de nombre d'admissibles et de nombre d'admis au concours.

  • La licence STAPS est-elle adaptée pour se préparer au concours de Professeur des Écoles (CAPE) ?

Oui car nous proposons des stages en milieu scolaire et des enseignements de méthodologie sur ces stages dès la licence. Le caractère pluridisciplinaire des enseignements théoriques (sciences de la vie, sciences humaines et sociales) fait que la licence STAPS est une excellente formation pour se préparer au concours de Professeur des Écoles.

  • A quels niveaux puis-je arrêter mes études ?

Il est possible de s'arrêter après la licence ou la licence pro (bac+3), après le master (bac+5), ou après le doctorat (bac+8), selon le métier visé, sa volonté d'avoir un travail rapidement et sa capacité à aller plus loin.

  • Je prépare un Baccalauréat technologique, agricole ou professionnel, puis-je réussir en STAPS ?

Même s'il existe toujours des parcours atypiques et que vos résultats dépendent évidemment de votre engagement dans la formation, nous vous invitons à consulter les statistiques de passage en 2ème année à l'issue de la Licence 1, qui montrent que la réussite des bacheliers professionnels est quasiment inexistante. Celle des bacheliers venant des séries technologiques, quoique légèrement supérieure, reste très incertaine.

Pour vous aider à prendre votre décision, remplissez le questionnaire en ligne APB STAPS ! 

Profitez des conseils de travail :

  • L'année universitaire commence début septembre. Pour réussir, ne ratez pas la rentrée ! Assiduité et travail sont gage de réussite.
  • Evaluez votre motivation personnelle, ce que vous seul pouvez faire, avec l'aide de votre entourage.

Pour plus d'informations :

Si à la lecture de toutes ces informations, vous n'avez pas trouvé les réponses à vos interrogations quant à l'orientation en licence 1, nous vous proposons une réponse personnalisée en posant votre question à suio@univ-nantes.fr