Fiche profil

Les débouchés

Taux de réussite

Pour vous aider dans vos choix, consultez les connaissances et compétences attendues à l’entrée de la filière :

Les attendus :

- Licence Droit parcours Europe :

  • Savoir mobiliser des compétences d’expression écrite et orale qui témoignent de qualités rédactionnelles et oratoires
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la maîtrise de la langue française, écrite et orale, par le candidat. Le droit est une discipline où les qualités oratoires (la « plaidoirie ») et les qualités rédactionnelles (rédaction de courriers, d’actes juridiques, etc.) sont fondamentales. La précision qu’appelle le raisonnement juridique implique que le candidat maîtrise, ab initio, les fondamentaux de la langue.
 
  • Disposer d’aptitudes à la compréhension, à l’analyse et à la synthèse d’un texte
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à « comprendre » l’écrit. La formation en Licence de droit requiert en effet l'analyse combinée de nombreuses sources juridiques (constitutions, lois, règlements, textes internationaux, jurisprudence, doctrine) qu’il faut pouvoir comprendre, mettre en perspective et éventuellement critiquer sur la base d’un raisonnement juridique.
 
  • Disposer d’aptitudes à la logique et au raisonnement conceptuel
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à produire une argumentation structurée, même relativement simple, et à raisonner sur des concepts. La formation en Licence de droit requiert en effet une certaine capacité d'abstraction, de logique formelle et de déduction.
 
  • Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. La formation en Licence de droit laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel. L’encadrement est souple : seule une partie limitée des enseignements est obligatoire et donne lieu à des rendus obligatoires de travaux (les travaux dirigés).
 
  • Etre ouvert au monde et disposer de connaissances linguistiques
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, que l’étudiant ait un niveau suffisant de compétences dans au moins une langue vivante étrangère, notamment l’anglais.
La formation en Licence de droit s’inscrit en effet nécessairement dans un contexte juridique européen et global qui implique, au cours du cursus, d’étudier d’autres systèmes juridiques que le système national, qui sont le plus souvent en langue étrangère.
 
  • Etre intéressé par les questions historiques, sociétales et politiques
Cet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l’entourent. Le droit ne peut en effet être étudié indépendamment des réalités humaines, sociales et politiques auxquelles il s’applique.
 
  • Avoir suivi un module « Découverte du Droit ». Le suivi de ce module constitue une condition de recevabilité du dossier

Ce module est un outil informatif et pédagogique offert aux lycéens qui peuvent avoir un premier aperçu de l’adéquation de leur profil à une Licence de droit. Si le passage de ce module est obligatoire, son résultat n’est connu que du seul lycéen.

Les attendus spécifiques

  • Ouverture à l’Europe

Cet attendu marque l’importance pour l’étudiant de s’intéresser aux questions européennes. L’étudiant doit, en débutant la formation, avoir certaines connaissances dans ce domaine. Il doit également démontrer son intérêt pour l’Europe.

  • Ouverture aux différentes disciplines du Parcours Europe

L’approche pluridisciplinaire des grandes questions européennes adoptée au sein du Parcours implique, de la part de l'étudiant, une aptitude à passer d'un domaine disciplinaire à l'autre et à croiser les points de vue.
L’étudiant sera en effet amené à suivre des cours dispensés par des enseignants venant de différentes filières (droit, science politique, histoire, géographie, sociologie, économie, langues) et devra s’adapter à leurs méthodes de travail et à leurs exigences.

  • Connaissances linguistiques

Cet attendu marque l’importance pour l’étudiant de maîtriser au moins deux langues vivantes étrangères (B2/C1 sur l'échelle européenne et notamment en anglais).
L’étudiant doit en particulier avoir un très bon niveau en anglais. Il sera en effet amené à suivre des cours  dispensés exclusivement dans cette langue et à s’exprimer en anglais tant à l’oral qu’à l’écrit. Il devra également être en mesure de lire aisément des textes de nature juridique, historique et économique en anglais.
L’étudiant doit en outre avoir de bonnes connaissances dans une deuxième langue vivante étrangère.

  • Force de travail et capacité de concentration

La Licence Parcours Europe impliquant que l'étudiant suive, d'un côté, les enseignements disciplinaires fondamentaux de sa spécialité (droit), et, de l'autre, le tronc commun du Parcours Europe. Le temps de présence hebdomadaire moyen en cours est de 30h. Il faut ajouter autant de travail personnel (recherches, lectures, préparation des cours, approfondissements...) de sorte que ces trois années de formation s'apparentent souvent pour les étudiants à rythme de classes préparatoires. L’étudiant doit être en mesure de fournir un travail personnel régulier autour de 60h de travail par semaine.
Il est donc important que l’étudiant s’investisse pleinement dans ses études, sache gérer son temps de manière à être efficace, soit dynamique et autonome dans le travail.

  • Esprit d’équipe

L’étudiant doit faire montre, tout au long de sa scolarité, d’un très bon esprit d'équipe.
Cet attendu marque l’importance, pour la filière, que les étudiants s’entraident et sachent travailler en groupe.

- Licence Histoire parcours Europe :

  • Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnement
Cette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir analyser, argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.
 
  • Disposer d’un bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B)
Cette mention comporte en effet obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.
 
  • Etre intéressé par la démarche scientifique
Cette mention suppose la capacité à comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines
 
  • Faire preuve de curiosité intellectuelle et plus particulièrement pour les sciences humaines
La licence Histoire a pour objet en effet l'étude et la compréhension du phénomène humain, dans toute sa richesse, sa temporalité, sa spatialité, sa diversité et sa complexité.
 
  • Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail
Cet attendu marque l’importance, pour la formation, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation en licence d’histoire laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.
 
  • Avoir un intérêt pour la recherche documentaire
La formation en histoire requiert en effet l’analyse combinée de nombreuses sources historiques qu’il faut pouvoir comprendre et mettre en perspective.
 
  • Avoir un intérêt pour les questions historiques, politiques, économiques et sociales

L’intérêt pour l’histoire est bien évidemment essentiel. Mais l’histoire ne peut cependant être étudiée indépendamment des réalités politiques, économiques et sociales.

Les attendus spécifiques

Avoir un bon niveau en langue étrangère (B2/C1 sur l'échelle européenne et notamment en anglais).
Posséder une véritable motivation de travail : cette filière ne comporte que des enseignements fondamentaux. Elle confère une large compétence interdisciplinaire en apportant à l’étudiant.e la capacité de s’ouvrir à d’autres analyses sur l’objet d’étude « Europe », en langue étrangère et en droit, science politique, littérature, géographie et en économie. Cette formation doit être de ce fait comprise comme un parcours d'excellence.

- Capacité à fournir un travail personnel régulier autour de 60 h de travail par semaine
- Ouverture à l’apprentissage de disciplines et de compétences variées
- Capacité s’approprier différentes méthodologies de travail
- Rigueur dans le travail comme dans l’analyse
- Motivation par le regard interdisciplinaire porté sur l’objet d’étude qu’est l’Europe
- Dynamisme et autonomie dans le travail
- Esprit d’équipe

  • Ouverture à l’Europe

Cet attendu marque l’importance pour l’étudiant de s’intéresser aux questions européennes. L’étudiant doit, en débutant la formation, avoir certaines connaissances dans ce domaine. Il doit également démontrer son intérêt pour l’Europe.

  • Ouverture aux différentes disciplines du Parcours Europe

L’approche pluridisciplinaire des grandes questions européennes adoptée au sein du Parcours implique, de la part de l'étudiant, une aptitude à passer d'un domaine disciplinaire à l'autre et à croiser les points de vue.
L’étudiant sera en effet amené à suivre des cours dispensés par des enseignants venant de différentes filières (droit, science politique, histoire, géographie, sociologie, économie, langues) et devra s’adapter à leurs méthodes de travail et à leurs exigences.

  • Connaissances linguistiques

Cet attendu marque l’importance pour l’étudiant de maîtriser au moins deux langues vivantes étrangères (B2/C1 sur l'échelle européenne et notamment en anglais).
L’étudiant doit en particulier avoir un très bon niveau en anglais. Il sera en effet amené à suivre des cours dispensés exclusivement dans cette langue et à s’exprimer en anglais tant à l’oral qu’à l’écrit. Il devra également être en mesure de lire aisément des textes de nature juridique, historique et économique en anglais.
L’étudiant doit en outre avoir de bonnes connaissances dans une deuxième langue vivante étrangère.

  • Force de travail et capacité de concentration

La Licence Parcours Europe impliquant que l'étudiant suive, d'un côté, les enseignements disciplinaires fondamentaux de sa spécialité (droit), et, de l'autre, le tronc commun du Parcours Europe. Le temps de présence hebdomadaire moyen en cours est de 30h. Il faut ajouter autant de travail personnel (recherches, lectures, préparation des cours, approfondissements...) de sorte que ces trois années de formation s'apparentent souvent pour les étudiants à rythme de classes préparatoires. L’étudiant doit être en mesure de fournir un travail personnel régulier autour de 60h de travail par semaine.
Il est donc important que l’étudiant s’investisse pleinement dans ses études, sache gérer son temps de manière à être efficace, soit dynamique et autonome dans le travail.

  • Esprit d’équipe

L’étudiant doit faire montre, tout au long de sa scolarité, d’un très bon esprit d'équipe.
Cet attendu marque l’importance, pour la filière, que les étudiants s’entraident et sachent travailler en groupe.

- Licence LLCEr parcours Europe :

  • Disposer d’un très bon niveau rédactionnel qui permette notamment d’argumenter un raisonnement et d’analyser un texte
Cette mention suppose  en effet une maîtrise globale de la langue française et des qualités de compréhension fine de textes de toute nature. Elle nécessite aussi de solides capacités d’expression afin de pouvoir analyser des textes littéraires, argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.
 
  • Disposer d’un bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B)
Cette mention comporte obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.
 
  • Etre intéressé par la culture et l’histoire littéraires et artistiques, ainsi que par l’étude de la langue française
Cette formation impose en effet une connaissance de la genèse et de l’évolution des lettres françaises, avec une attention particulière pour leur dimension historique. Elle requiert également une appétence pour les textes littéraires, anciens, médiévaux et contemporains, pour le monde de l’art et pour les dimensions linguistiques de la langue.
 
  • Faire preuve de curiosité intellectuelle et plus particulièrement pour la littérature sous toutes ses formes (poésie, roman, essai, théâtre, cinématographie, etc.)
La licence de Lettres a pour objet la lecture, l'étude et la compréhension des œuvres littéraires, dans toute leur richesse, leur diversité et leur complexité.
 
  • Disposer d’une bonne culture générale et être ouvert au monde
L’intérêt pour la discipline Lettres est bien évidemment essentiel, mais l’étude de la littérature impose également une bonne culture générale dans des domaines diversifiés et une sensibilité pour les humanités dans toute leur diversité.
 
  • Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail seul ou en équipe

Cet attendu marque l’importance, pour la Licence en Lettres, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome, seul ou en petit groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, cette formation laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel

Les attendus spécifiques :

  • Ouverture à l’Europe
Cet attendu marque l’importance pour l’étudiant de s’intéresser aux questions européennes. L’étudiant doit, en débutant la formation, avoir certaines connaissances dans ce domaine. Il doit également démontrer son intérêt pour l’Europe.
 
  • Ouverture aux différentes disciplines du Parcours Europe
L’approche pluridisciplinaire des grandes questions européennes adoptée au sein du Parcours implique, de la part de l'étudiant, une aptitude à passer d'un domaine disciplinaire à l'autre et à croiser les points de vue.
L’étudiant sera en effet amené à suivre des cours dispensés par des enseignants venant de différentes filières (droit, science politique, histoire, géographie, sociologie, économie, langues) et devra s’adapter à leurs méthodes de travail et à leurs exigences.
 
  • Disposer d’un très bon niveau en anglais et en allemand (LLCEr Allemand)
Cet attendu marque l’importance pour l’étudiant de maîtriser au moins deux langues vivantes étrangères (B2/C1 sur l'échelle européenne et notamment en anglais).
L’étudiant sera en effet amené à suivre des cours dispensés exclusivement en allemand et en anglais et à s’exprimer dans ces langues tant à l’oral qu’à l’écrit. Il devra également être en mesure de lire aisément des textes de nature juridique, historique et économique en allemand et en anglais.
 
  • Connaissances linguistiques (LLCEr Anglais)
Cet attendu marque l’importance pour l’étudiant de maîtriser au moins deux langues vivantes étrangères (B2/C1 sur l'échelle européenne et notamment en anglais).
L’étudiant doit en particulier avoir un très bon niveau en anglais. Il sera en effet amené à suivre des cours dispensés exclusivement dans cette langue et à s’exprimer en anglais tant à l’oral qu’à l’écrit. Il devra également être en mesure de lire aisément des textes de nature juridique, historique et économique en anglais.
L’étudiant doit en outre avoir de bonnes connaissances dans une deuxième langue vivante étrangère.
 
  • Disposer d’un très bon niveau en anglais et en italien (LLCEr Italien)
Cet attendu marque l’importance pour l’étudiant de maîtriser au moins deux langues vivantes étrangères (B2/C1 sur l'échelle européenne et notamment en anglais).
L’étudiant sera en effet amené à suivre des cours dispensés exclusivement en italien et en anglais et à s’exprimer dans ces langues tant à l’oral qu’à l’écrit. Il devra également être en mesure de lire aisément des textes de nature juridique, historique et économique en italien et en anglais.
 
  • Force de travail et capacité de concentration
La Licence Parcours Europe impliquant que l'étudiant suive, d'un côté, les enseignements disciplinaires fondamentaux de sa spécialité (droit), et, de l'autre, le tronc commun du Parcours Europe. Le temps de présence hebdomadaire moyen en cours est de 30h. Il faut ajouter autant de travail personnel (recherches, lectures, préparation des cours, approfondissements...) de sorte que ces trois années de formation s'apparentent souvent pour les étudiants à rythme de classes préparatoires. L’étudiant doit être en mesure de fournir un travail personnel régulier autour de 60h de travail par semaine.
Il est donc important que l’étudiant s’investisse pleinement dans ses études, sache gérer son temps de manière à être efficace, soit dynamique et autonome dans le travail
 
  • Esprit d’équipe
L’étudiant doit faire montre, tout au long de sa scolarité, d’un très bon esprit d'équipe.
Cet attendu marque l’importance, pour la filière, que les étudiants s’entraident et sachent travailler en groupe.